Challenge B.I.G - Forum

1.000 cycling climbs/ascensions cyclistes
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log inLog in  

Share | 
 

 [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
DEMARS Philippe

avatar

Posts : 23
Join date : 2008-08-29
Age : 69
Location : Grâce-Hollogne (Belgique)

PostSubject: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Mon Apr 26, 2010 3:29 pm

IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec

Ce mercredi 20 avril, avec mes potes du club CTG Fexhe, Tony Fox et Jacques Laermans, nous avons pris la direction du col du Rideux à Fanzel (Big n° 129) afin de tenter de le grimper 25 fois. Nous aurions du en principe être accompagnés de Willy Van Dorst du CTG Fexhe également, malheureusement ce dernier s’est trouvé bloqué dans un aéroport quelque part en Afrique en raison des caprices du volcan Eyjafjöll.
Nous garons nos voitures près de l’ancienne école, à proximité d’un banc public. Ce dernier pourra nous être utile lors des pauses !!
J’avais préparé cette journée en escaladant plusieurs fois la côte du Sart d’Avette aux Awirs, à proximité de chez moi. De mémoire, il me semblait que cette dernière ressemblait beaucoup au col du Rideux. Conclusion du test, … çà devrait aller. Malheureusement, ma mémoire n’est plus ce qu’elle a été, …le Rideux c’est autre chose. On commence à froid par du 10% dans toute la traversée du village. A la sortie de celui-ci la déclivité passe directement à 13%. Vient ensuite une partie à pente raisonnable suivie d’une courte descente suivie à nouveau d’une montée à 6 – 7%. Enfin, lorsque l’on aperçoit l’antenne sommitale la déclivité repasse brusquement à 10%. Bref, un profil très variable et surtout très casse pattes.
Nous avons programmé notre journée comme suit : 10 escalades depuis Fanzel, puis pause de midi. Ensuite 2 paquets de 5, toujours depuis Fanzel pour finir par un dernier quintet constitué d’un panaché des 4 flancs possibles.
Quelques problèmes de la journée : d’abord, la découverte de la difficulté de la côte. Ensuite, Tony a un problème avec sa cassette. Il doit changer de roue. Enfin, c’est moi qui à la 7ème et à la 10ème escalade perd la manivelle de gauche de mon pédalier, suite à une rupture mécanique. Une réparation de fortune permettra toutefois de poursuivre.
Les 5 premières ascensions se déroulent sans trop de problèmes, si ce n’est que l’apparition du soleil nous impose une pause imprévue afin de revêtir un équipement plus estival. Tout doucement, les gens du coin nous prennent pour des fous. Il y a même un maçon qui nous a proposé de téléphoner à Lierneux (une localité proche où se situe une institution psychiatrique).
Au terme de chaque ascension, afin de ne pas en oublier une, nous traçons un trait à la craie sur un poteau de signalisation.
La pause de midi est la bienvenue. Malheureusement, elle a cassé notre rythme. Petit a petit, en plus de la fatigue, la lassitude s’installe. Nous commençons à connaître par cœur la position du moindre caillou sur la route. Après 15 escalades, je sais que je n’irai pas au bout. Mes deux compagnons ne sont pas beaucoup mieux que moi. Après la 17ème , c’est l’abandon. Tony aurait encore pu en faire une ou deux : Jacques aurait pu aller jusque 20, mais pas au-delà. Bref, c’est l’ECHEC.
Celui-ci a au moins un point positif, c’est de mettre en évidence la qualité de la performance de ceux qui ont réussi ou qui réussiront.
Après analyse des causes de notre échec et y avoir remédié, tels Mac Arthur aux Philippines, NOUS REVIENDRONS.
Back to top Go down
View user profile http://www.ctg-fexhe.be
Henry

avatar

Posts : 53
Join date : 2007-08-21
Age : 59
Location : Mantova - Lombardia - Italy

PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Tue Apr 27, 2010 6:39 pm

Je crois que l'ironbig plus difficile est de faire la même ascension 25 fois en une journée.

Je fais l'ironbig sur une montée difficile, mais j'ai un an pour le faire 25 fois et mentalement il est beaucoup plus facile.

Je veux encore essayer le défi de monter 25 fois en un jour, si je pense que en Septembre ou Octobre sera ironbig sur le Poggio di Sanremo et quand je le ferai, je me souviendrai de tes paroles
Back to top Go down
View user profile http://www.myalbum.com/Album=JF3LAHDM/
Jacquemin Dominique

avatar

Posts : 22
Join date : 2010-03-27
Location : Belgique

PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Wed Apr 28, 2010 7:43 pm

Bonjour Philippe, Tony, Jacques et les autres.....

Le rideau est tombé sur le Rideux Acte 1.
Désolé que vous ne soyez pas arrivés à décrocher ce Iron BIG.

Cela nous a permis de lire le joli compte-rendu de notre la part de notre ami Philippe qui allie merveilleusement plume et bicyclette.

Nous sommes tous impatients de découvrir l'Acte 2.

Je rejoins totalement Enrico lorsqu'il prétend que gravir en une seule journée 25 fois la même côte , rélève d'un défi sportif incroyable.

Il y en a même certains qui jettent leur dévolu sur des murs !!
Heureusement Huy n'est pas loin non plus de Lierneux.
Ce premier mai nous serons de tout coeur avec ces fêlés.

Faire le Télégrafo 25 fois en en an , me semble tout aussi difficile mon cher Enrico. Vu ses pentes, une fois dans ma vie cela me suffit.
Mais je ne doute pas , vu ta progression que ta quête sera couronné de succès.

Pour les moins forts restait 25 fois l'ascensions d'un BIG en un mois.
Sportivement c'est faisable et agréable.
Notre choix se porta sur "Le Rosier"
La seule grosse difficulté en janvier-février fut de rouler dans le froid, la pluie , la neige, le soleil et sur du verglas. Un peu de tout comme les fromages belges.
La dernière ascension fut faite dans la neige au 30ème jour .
Reporter au lendemain c'était l'échec.
Bref le tapis blanc nous a pas empêché de décrocher ce Iron BIG .

Vini, Vidi, Vici

Dominique Jacquemin
Back to top Go down
View user profile
daniel gobert
Admin
avatar

Posts : 490
Join date : 2007-08-18
Age : 59
Location : Belgrade (Namur-Belgique)

PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Thu Apr 29, 2010 12:16 am

Le mur de Huy, ce sera bien dimanche (et non samedi) car le 2/5 ça fait aussi 25 et ceci quelle que soit la météo (on annonce de nombreuses averses).
Je pense que l'ironbig en un mois est quand même celui qui requiert le plus d'occupation des temps libres car il faut s'y déplacer de nombreuses fois et souvent trois à quatre week-ends successifs.
L'Ironbig sur un an est le plus énorme au point de vue du dénivelé vu que les ascensions sont toutes au-delà des 500 mètres et en plus ça requiert une forme constante.
L'Ironbig sur un jour se joue dans la tête et dans les jambes le jour J. Je pense que le passage 12-22 doit être terrible. Je vous dirai quoi après... si j'y arrive. En tout cas, je suis très anxieux avant de m'y aventurer...

_________________
climbing is going higher - grimper c'est s'élever
Back to top Go down
View user profile http://big-forum.forumsmotion.com
daniel gobert
Admin
avatar

Posts : 490
Join date : 2007-08-18
Age : 59
Location : Belgrade (Namur-Belgique)

PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Sun Sep 12, 2010 11:45 pm

Bravo à Philippe Demars et à Tony Fox, ils y sont enfin arrivés. Voici leur compte-rendu :
"Iron Big – Col du Rideux

Tentative n°2 - Caramba, encore raté !

Après mon échec du 20 avril, j’ai pris le temps d’accumuler kilomètres et dénivelé.
Ce 1er septembre, j’ai décidé de remettre le couvert, … seul cette fois car de l’analyse de ma première tentative j’ai retiré la conclusion qu’il était possible que mon échec puisse être attribué au fait que mes deux compagnons, Tony et Jacques, étaient plus costauds que moi.
Je démarre de Fanzel à 9h.
Je constate avec plaisir que le revêtement de la chaussée a été refait dans la chicane de la traversée du bois situé au pied du dernier mur. La résistance au roulement est y est devenue beaucoup meilleure (en côte il n’y a pas de petits profits) et dans le sens de la descente, le danger de rouler dans un nid de poule est éliminé.
Première pause après 11 escalades (au lieu de 10 lors de la première tentative). Cette pause, je la fais volontairement longue (+/- 1 heure), espérant ainsi pouvoir évacuer une partie de la fatigue qui commence à se faire sentir. Ce sera mon erreur du jour. La reprise sera catastrophique. Je ne retrouverai jamais mes jambes et au terme de la 18ème ascension, je jette à nouveau le gant.
Pour la dernière escalade du jour, j’ai choisi de faire le flanc côté Ninane. En avril, la partie basse de la route (de Lignely à Ninane) était impraticable pour un vélo de route. Entretemps, le revêtement venait d’être refait. Un vrai billard ; c’est à retenir pour la suite.
Bilan de la tentative :
- 6h50 de route.
- 85 km.
- 2800 m de dénivelé.
Analyse de la tentative :
- Seul ou à plusieurs, c’est kif-kif (18 escalades au lieu de 17).
- Il faut raccourcir le nombre et le temps des pauses.
- Un élément m’inquiète, à savoir la réduction des réflexes suite à la fatigue. C’est particulièrement inquiétant lors de la traversée du bois situé au pied du col et où on déplore de nombreux nids de poule.
- En conclusion, je me suis demandé (mais pas longtemps) si j’arriverai à amener mes 62 ans et 90 kilos au terme des 25 escalades.

Tentative n°3 - Veni, Vidi, Vici.

Un adage populaire dit qu’il faut battre le fer tant qu’il est chaud, je retourne donc au col du Rideux ce jeudi 9 septembre. Je suis accompagné de mon ami Tony Fox.
Nous avons décidé de faire notre nouvelle tentative sur le flanc côté Ninane. Il est plus long de 400 mètres (2.6 km au lieu de 2.2) et son dénivelé est plus important de 9 mètres (160 m au lieu de 151), mais sa pente est plus régulière et comme écrit plus haut, le revêtement de la chaussée vient d’être partiellement refait et est un vrai billard.

Ce flanc du col du Rideux commence par un kilomètre dans les bois. La route est bordée du côté gauche par des chênes centenaires derrière lesquels on devine un précipice. Suit alors un replat bienvenu sur 200 mètres. Le kilomètre final ressemble assez à celui du flanc Fanzel, à savoir qu’il comporte une portion à 10 % que mon ami Tony n’a que fort peu appréciée.
Comme nous avons garé notre véhicule à Fanzel, il nous a fallu commencer la journée par une escalade du flanc Fanzel. Ensuite, suivirent quatorze escalades du flanc Ninane, puis une courte pause (1/4 heure) au terme de laquelle nous avons amené notre voiture au sommet du col afin d’avoir notre ravitaillement à portée de main.

La reprise n’est pas moins pénible que lors des tentatives précédentes.
Nous ne ferons plus de pause, si ce n’est d’une minute ou deux. Celles de Tony sont un peu plus longues car depuis l’escalade n°10 il arrive au sommet de plus en plus tôt que moi. Son entraînement régulier sur des distances supérieures à 120 kilomètres paie. Contrairement à lui, je dépasse rarement les 100 kilomètres .
Les cinq dernières escalades ont été un calvaire. J’avais mal au dos, dans les bras, aux pieds sous les cales de pédales, mais surtout au cou où j’avais l’impression qu’on y avait déposé des baises. Heureusement les jambes continuaient à répondre.
Le moral n’y est plus non plus. J’en ai marre de voir à chaque tour cette salamandre écrasée, cette branche au milieu de la route, ces noquettes (c’est du belge) boue dans un virage, ces gravier dans l’épingle à cheveu. Même les vaches, qui au début nous regardaient, ne nous accordent plus la moindre attention. Ma seule supportrice a été une musaraigne qui traversait la route à presque tous mes passages.
Vingt cinq fois l’escalade d’une même côte, çà laisse le temps à la méditation et à la réflexion. Je comprend maintenant Daniel lorsque dans le rapport de son escalade (25x) du Mur de Huy, il écrit que c’est une chose qu’il faut faire (seule) une fois dans sa vie. C’est une souffrance que j’hésiterais à souhaiter à mon pire ennemi.

Bilan de la tentative :
25 escalade (1 depuis Fanzel et 24 depuis Ninane)
Temps au tour : de 20 à 23 minutes (4 minutes pour la descente, le reste pour la montée)
131 km
8h50
4160 m de dénivelé (soit environ trois fois le Tourmalet)
15 km/h de moyenne
52 km/h de vitesse maximale

Pour ceux qui aiment les chiffres, si j’ajoute à ceux qui précèdent ceux de ma tentative de la semaine précédente on obtient :
43 escalades
216 km
6960 m de dénivelé

Si on fait de même avec ceux de la tentative d’avril on arrive à :
60 escalades
253 km
9604 m de dénivelé

Je ne veux plus entendre parler du col du Rideux … pour le moment et pour me changer les idées, je vais me rendre une semaine dans les Pyrénées et enfin débloquer mon compteur Big qui n’a pas encore bougé cette année." Philippe Demars

_________________
climbing is going higher - grimper c'est s'élever
Back to top Go down
View user profile http://big-forum.forumsmotion.com
Etienne Mayeur

avatar

Posts : 146
Join date : 2007-08-20
Age : 54
Location : REVES (Belgique)

PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Mon Sep 13, 2010 3:47 pm

Félicitations !
je pense que pour mesurer l'exploit, il fait l'avoir tenté soi-même.
Great indeed !!
Back to top Go down
View user profile http://users.skynet.be/bicycledream
daniel gobert
Admin
avatar

Posts : 490
Join date : 2007-08-18
Age : 59
Location : Belgrade (Namur-Belgique)

PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   Mon Sep 13, 2010 3:54 pm

Et félicitations à Etienne lui-même qui a joint le geste à la parole ce samedi. Le Ry de Rome, ce n'est pas rien 25 fois.
Dans l'attente du texte et de photos de ces exploits épars.
J'imaginerais bien un petit album avec les ironbigs des 25 ans... A tuser !

_________________
climbing is going higher - grimper c'est s'élever
Back to top Go down
View user profile http://big-forum.forumsmotion.com
Sponsored content




PostSubject: Re: [b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]   

Back to top Go down
 
[b]IRONG BIG – Le col du Rideux – Histoire d’un échec[/b]
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Gethin Jenkins might be leaving Toulon to return to Wales
» Self Check - Bandit 1250s
» Looking for some good books about the history of judo

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Challenge B.I.G - Forum :: Activities / Activités :: IRONBIG25 : your feedbacks-
Jump to: